C'est quoi la gauche ?...


- Et puis d'abord, c'est quoi la gauche?
- Une notion politique...
- D'accord, et la politique, c’est quoi ?
- La gestion du rapport individu/société.
- ???
- Ben oui, la Cité, c'est bien un ensemble d'individus vivant en société, non?...
- Plutôt binaire comme définition! Et l’État ?...
- L’État n’est, ou plutôt ne devrait être que l’interface entre l’individu et la société.


Vous savez, l'informatique aussi est binaire, elle n'est pas pour autant simpliste... Prenez en compte, entre l'individu et la société, la multitude de groupes d’appartenance que sont par exemple la famille, la tribu, l'entreprise, la nation etc... et vous toucherez du doigt la complexité de la chose.
- Vu comme ça, en effet! Mais ce rapport individu/société, il a besoin d’être géré ?
- Certains prétendent qu'une bonne société résulte d'une concurrence libre et non faussée entre ses composants...
- Cette concurrence fait en tout cas partie intrinsèque de l'évolution... dont nous sommes issus.
- Tout à fait, sinon que nous sommes probablement la première espèce à prendre réellement conscience de l'interactivité des individus.
- Et alors?
- Sans cette conscience il n'est évidemment pas envisageable de gérer rationnellement la société.
- Ok! Donc, pour nous humains, ce serait envisageable, mais serait-ce souhaitable,... nécessaire?
- Nécessaire, en général non. Comme au sein de toute espèce animale, intérêts individuels et collectifs convergent souvent.
- Pas toujours ?
- Hélas non, ces intérêts sont parfois divergents.
- Par exemple !…
- Le simple fait de mettre les gens en concurrence crée nécessairement des rivalités.
- Et que propose la gauche ?
- De privilégier la société en cas de conflit d'intérêt.
- L'individu lui aussi est parfois lésé par la société. Pourquoi la privilégier elle et non lui?
- Parce que la société, c’est tous les individus.

Endeumo: 
La politique c'est la gestion du rapport individu/société. La gauche c'est la priorité donnée à la société -  au cas où celle-ci se trouve en conflit avec l'individu - parce-que la société c'est TOUS les individus.

***

Individu et individualisme ont mauvaise presse à gauche où on les associe volontiers au refus de solidarité, certains se proposent même de les combattre. Pourtant, l’idéal d’émancipation individuelle est fondamentalement progressiste et il n’est pas possible d’opposer individualisme et solidarité puisque c’est la solidarité qui permet l’émancipation individuelle. A l’inverse, le capitalisme porte en permanence atteinte aux droits individuels du plus grand nombre.
Dans ses publications et conférences Philippe Corcuff se propose de resituer les débats sur l’individualisme et l’émancipation en remettant en cause au passage quelques idées reçues et en mobilisant des références multiples (de Marx aux penseurs libertaires notamment).
le libéralisme contre les individus
 
Moi, les discutes d'intellos, ça m’assomme!